Nuée - - Emmanuelle Huynh - Plateforme Mua

 

 

Nuée , 2021

La nuée est une forme et un corps – gazeux, solide, liquide : une formation atmosphérique gorgée d’eau – une rétention et un ruissellement ; une zone de pression qui peut se charger d’électricité, fondre en pluie, éclater en orage. Eau, électricité, formes, accumulation, disparition : la nuée est un corps, est un nom, un héritage et une question. A partir de la succession d’images, de généalogies, d’énigmes enroulées autour de ce nom (celui de son père, Huynh Thanh Vân, Nuage bleu), trait d’union entre deux mondes – le Vietnam et la France – Emmanuelle Huynh a mené un processus d’enquête, à la fois en elle et vers le dehors : une enquête faite de points, de pointes, suivant un tracé aussi invisible et sinueux que celui des méridiens d’acupuncture – à la recherche des lignes de force qui structurent son corps de danseuse.

D’un côté le Vietnam, lisible par fragments, comme une langue à déchiffrer – sur son visage, dans ses pieds, inscrite dans son prénom Thanh Loãn, Oiseau bleu : pays et paysage redécouverts à l’occasion de la pièce inaugurale Mùa en 1995. De l’autre, la France où elle est née et s’est formée à la philosophie et à la danse. Entre les deux, un fin liséré qu’elle parcourt, en cherchant cette fois-ci à lever le voile plutôt qu’à laisser infuser l’obscurité ; comprendre les cheminements, les points d’ancrages, les adresses. En effet, si Mùa était une pièce sondant l’obscurité du dedans, Nuée formule une adresse, comme une manière de rendre quelque chose de cet itinéraire à ceux ont traversé ou habité son corps. Une danse pour poser des questions, tenter des fragments de réponse à même son corps, tisser des liens : entre le pied, le pays, le père, la peau ; entre des séries de gestes, de phrases – apprises de Trisha Brown, de Odile Duboc, partagées avec Akira Kasai ou Boris Charmatz.

Nuée dessine ainsi une carte où circulent des énergies, des formes, des réminiscences, des désirs bruts ou alanguis ; où s’articulent des phrases – dans la bouche, les membres, la peau. A la manière de ces noms vietnamiens, écrits de manière illisible pour tromper les mauvais esprit, le corps de Emmanuelle Huynh effectue une compression d’états, de symboles, comme autant d’idéogrammes physiques malaxés par la mémoire. Faisant sien le concept de « destinerrance », élaboré par Jacques Derrida pour décrire la destination incertaine de toute adresse – sa dérive d’un destinataire initial à une communauté de présences rencontrées en chemin – elle disperse des traces, transmet des signes, éparpille une certaine «image de soi» en archipel d’altérités.

 

Gilles Amalvi

 

NUEE - TEASER from Plateforme Mùa on Vimeo.

 

Distribution / Crédits


CREATION 2021

Conception & interpretation
Emmanuelle Huynh

Dramaturgie & textes
Gilles Amalvi

Lumières & Scénographie
Caty Olive 

Musique
Pierre-Yves Macé

Collaboration Artistique
Jennifer Lacey & Katerina Andreou

Costumes
Thierry Grapotte

Ressources vocales et chorégraphiques
Florence Cazenave, Nuno Bizarro, Ezra et Jean-Luc Chirpaz

Ressources en astrophysique
Thierry Foglizzo

Flûte enregistrée
Cédric Jullion

Prise de son et prise de voix au Vietnam
Brice Godard et Christophe Bachelerie

Voix
Hanh Nguyen, Huong Nguyen, Ly Nguyen & Nguyễn Thuận Hải

Direction technique
Maël Teillant

Administration & développement
Amelia Serrano

Production, diffusion & communication
Hélène Moulin

Durée : 60 minutes

 

Photographies
Marc Domage

 

Production
Plateforme Múa

Coproduction

Théâtre de Nîmes, scène conventionnée d’intérêt national – art et création – danse contemporaine. (Emmanuelle Huynh est artiste associée pour trois saisons de 2018 à 2021)

Équinoxe - Scène nationale de Châteauroux

Théâtre National de Bretagne

 Bonlieu Scène nationale Annecy

Maison de la musique de Nanterre, scène conventionnée d’intérêt national

Festival d'Automne à Paris

ICI — centre chorégraphique national Montpellier – Occitanie dans le cadre de l’Accueil Studio

Théâtre Garonne – Scène Européenne

CCN2 - Centre chorégraphique national de Grenoble dans le cadre de l’accueil studio 

Avec le soutien

Dance Reflections by Van Cleef & Arpels

Fondation Thalie à Bruxelles

Région des Pays de la Loire au titre de l'aide à la création

FRAC Franche-Comté

Institut français au Vietnam, au titre de la résidence d’artiste Villa Saigon

Avec le soutien en prêt de plateau

Théâtre + Cinéma - Scène nationale Grand Narbonne

Théâtre Molière Sète, scène nationale archipel de Thau

Théâtre National de Bretagne

Remerciements à la Compagnie Prana - Brigitte Chataignier

 

Plateforme Múa est conventionnée par la DRAC Pays de la Loire - ministère de la Culture et de la Communication, par le Département de Loire-Atlantique et la ville de Saint-Nazaire.

     


Télécharger le dossier artistique (pdf)  ≥

Presse


"La grande vérité du langage d’Emmanuelle Huynh" par Gérard Mayen le 21 Mars 2021

Toute la Culture

 

"Nuée" par Thomas Hahn le 2 Avril 2021  

Danser Canal historique

 

Interview par Yasmine Chouaki le 25 Avril 2021 sur RFI

En Sol Majeur

 

Interviews par Arnaud Laporte le 27 Avril 2021 sur France Culture

Affaires Culturelles

A quoi pensez-vous ?

Agenda


Du 31 janvier au 28 février 2020
Nuée - résidence de création au Vietnam
Villa Saigon

Du 13 au 17 Avril 2020 - reporté du 8 au 12 Juin 2020
Nuée - résidence de création
FRAC Franche-Comté

Du 4 au 9 Mai 2020 - reporté du 12 au 20 Juin 2020
Nuée - résidence de création
Théâtre de Nîmes

Le mardi 25 février 2020 à 17h33
Restitution de la résidence au Vietnam pour la création de Nuée

Du 8 au 12 Juin 2020
Nuée - résidence de création
FRAC Franche-Comté